11 avril 2007

Series addict....

Petite journée bien sympa....

11_avril_2007a

Et en parlent de "300", j'ai trouvé cette critique sur le net:

Allons à l’essentiel : 300 est un atroce film de propagande dont l’idéologie de droite extrême donne envie de vomir. « This is Spartaaaaa ! » hurle Léonidas dans la bande annonce. « This is merdaaaaa ! » en fait. Adapté d’un « roman graphique » (pas une « BD », c’est vulgaire) d’une des stars du genre, Frank Miller (Sin City, Dark Knight Returns...), dont le dessin charbonneux masque admirablement le caractère violemment réactionnaire de ses scénarios, le film de Zack Snyder débarque pourtant sur les écrans français en terrain archiconquis. Depuis huit mois, une habile campagne de marketing virale a électrisé toute la nation geek. Fanas de BD, inconditionnels de jeux vidéo ou de cinéma de genres ne se sont pas fait prier pour faire tourner eux-mêmes en boucle sur le Net une efficace bande-annonce promettant une inoffensive et jubilatoire fresque épique. D’autant que le traitement des images de ce péplum digital (dans la lignée de Sin City de Robert Rodriguez ou de Capitaine Sky et le monde de demain de Kerry Conran) est encore suffisamment original pour aiguiser les appétits.


Là le geek qui est en moi commence à se mettre en colère...

En réalité, sous couvert d’exotiques séances de bourre-pif antique qu’on s’apprêtait à savourer comme une divertissante partie de catch, 300 fait sans le moindre recul l’apologie d’une vision des plus puériles de l’héroïsme, de l’eugénisme et de la nécessaire brutalité militaire, le tout suintant le racisme primaire. Il faut vraiment le faire exprès pour ne pas voir ici une justification de la politique belliqueuse de l’administration Bush et de l’intervention en Irak ­ ou de la future invasion de l’Iran

Bush ???? Alors je le fais vraiment exprès, ça ne m'avait pas du tout traversé l'esprit

L’histoire, en deux lignes, raconte la bataille des Thermopyles en 480 avant notre seigneur J.-C., durant laquelle une poignée de Spartiates fanatisés, conduits par le roi Léonidas, opposa une résistance farouche à la gigantesque armée perse de Xerxès. Prétexte à exalter la bravoure, l’esprit de sacrifice et la chaude camaraderie des soldats en jupette, cette histoire minimaliste est aussi l’occasion de dénigrer en vrac les politiciens et les religieux ­ un ramassis de pleutres, corrompus et libidineux ­, les alliés ­ ces mauvais guerriers qui vous abandonnent dès la première escarmouche ­ et les pacifistes, « ces Athéniens philosophes et amateurs de garçons ». Sans oublier, bien sûr, les étrangers en général, complaisamment décrits comme des basanés dégénérés. C’est que, selon l’idéologue neocon et ultraréac Frank Miller, cet épisode glorieux est rien de moins que « l’acte de naissance de la civilisation occidentale », des valeurs qu’il faut, aujourd’hui encore, avoir les couilles de défendre dans le sang et les larmes.

J'ai pas révé, il a bien insulté Franck Miller ??????? Lachez moi non de dieu, je vais le défoncer ce petit con !!!!!! mais lachez moi vous di-je !!!!!

On en sort d’autant plus agacé qu’on a le sentiment de s’être fait blouser. Comment une culture « pop » (comics, série B...) aussi intrinsèquement contestataire, traditionnellement de mauvais genre, a-t-elle pu être aussi facilement détournée. Avec, malheureusement, l’assentiment aveugle de ceux qui s’en réclament, refusant trop souvent (il n’y a qu’à lire les forums sur le Net) de voir à quelle chose nauséabonde ils ont affaire. Sorti le 9 mars aux Etats-Unis, 300 caracole bien entendu en tête du box-office.

Naaaannn ???? juuurree !!!!

Heureusement, la médiocrité de la réalisation, l’indigence des dialogues, le ridicule des accessoires, le jeu lamentable des acteurs (la palme à Gerard Butler, qui surjoue comme aux plus belles heures du muet) et le sérieux professoral avec lequel Zack Snyder traite cette affaire, décrédibilise totalement la tentative de démonstration idéologique méprisable. Pour les spectateurs avertis qui se déplaceront en se bouchant le nez, 300 est aussi la meilleure comédie involontaire de ce premier trimestre. Le plus amusant étant sans doute le traitement outrageusement érotique de ces empoignades entre robustes gaillards en slip de cuir, adeptes de l’épilation intégrale et de l’abdo huilé. Si les Spartiates apparaissent comme des Chippendales de combat, leurs ennemis ont l’allure de drag-queens en folie. Le pompon pour Xerxès, chouchou évaporé, sanglé dans une quincaillerie dorée que même Mata Hari aurait trouvé trop voyante. Un look glam-SM qui atteint des sommets de grotesque quand il pique de grosses colères toutes rouges. Tout aussi rigolo, les innombrables visions panoramiques de champs de céréales Kellogg’s, dorés par le soleil et ondulant au rythme de la douce brise spartiate, tandis qu’au loin la guerre gronde et que les femmes retiennent pudiquement leurs sanglots. Gratiné aussi, le Quasimodo de service, qui échappa à la rigoureuse sélection à laquelle tout enfant spartiate est soumis (s’il est mal foutu, on le jette) et ne trouve rien de mieux que de trahir ses compatriotes, qui l’avaient rejeté pour de bonnes raisons, la preuve.


Je crois que le monsieur, il a pas compris la symbolique du film ?

Par ailleurs, aucune des prouesses visuelles promises n’est vraiment bluffante. Il faut, deux heures durant, se contenter d’abondantes éclaboussures de sang numérique sur l’écran et d’une utilisation irraisonnée du ralenti.

Pourquoi t'es allé au cinéma, alors ??

En tout état de cause, 300 vient sérieusement démentir la vision angélique d’un Hollywood majoritairement démocrate.

Du coup, j'ai pas pu résister....

11_avril_2007b

Suis-je le seul à trouver cette critique totalement abusive ?

A partir de maintenant, faut-il se méfier de chaque film que l'on voit ? La propagande se serait-elle insinuée jusque dans le cinéma à gros budget. Ne peut on plus voir un film pour simplement voir le film, sans faire aucune comparaison ? Juste pour le plaisir ?

Alors voila, parce qu'un blog ça sert à ça aussi, je lance le débat, qu'en pensez-vous, vous qui me lisez ? (Même si vous êtes peu nombreux...)

Le site: http://www.ecrans.fr/spip.php?article1003 

 

Voili, voilou, tout ça pour dire que mes concours, c'est fait, et que maintenant j'aurais plus de temps pour le blog ^______^

Logo_FB  twitter_logo

Posté par Guillaume Guedre à 21:47 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires sur Series addict....

    Te dire que j't'aime...(surtout vu j'te connais pas ms c pas grave
    Ooops dsl ca m'a perturbé tes titres...

    Nan ct juste pour dire...
    J'adore la conclusion du texte
    (bon dsl (encore), mais j'avoue g pas lu TT l'article sur 300...)

    Promis j'dis plus d'merde mnt...

    Posté par Ze sais pu :(, 11 avril 2007 à 22:02 | | Répondre
  • euuuh je pense que tu es peut etre trop ancré sur tes positions, et lui aussi. Mais je ne prétends pas detenir la verité.

    Posté par Mogwai, 12 avril 2007 à 23:02 | | Répondre
  • Trop ancré ? Non je ne pense, je suis ouvert à

    tout, si tout le monde me dit qu'il avait pensé a la

    même chose au même moment du film, la je me dirais

    que c'est de moi que vient le probleme. Mais ya peu

    de gens autour de moi qui ont pensé à Bush en voyant

    le film..

    Posté par yoyo, 13 avril 2007 à 09:12 | | Répondre
  • Honnêtement quand je suis allé voir 300, c'était pour prendre une claque visuelle (c'est du Franck Miller, quoi !), pas forcément pour l'histoire ... et je n'ai pas été déçu.

    Pour tout ce qui est dit sur les aspects de rapport au conflit Irakien, ça me fait bien marrer. On pourrait dire ça de tous les films où il y a opposition de 2 camps, dans une guerre même des films sur la seconde guerre mondiale, c'est d'un ridicule absolu.
    Quant à aller chercher de la propagande pro-Bush là-dedans, 'faut voir à pas abuser non plus, on en voit si on veut bien en voir mais il n'y a rien de fait pour.
    L'histoire de côté gay-friendly m'a bien fait rire aussi. C'est juste des costumes d'époque. Que devrait-on dire de Braveheart, avec tous ces jeunes garçons musclés qui se battent en juppe (et à poil sous leur juppe de surcroit ^^) dans ce cas-là ? xD

    Bref la critique est plutôt hors de propos et exagérée, mais, je suis assez d'accord avec Mogwaï, ta réaction est peut-être un chouille poussée aussi, même si je suis relativement d'accord avec toi.

    Posté par Choops, 13 avril 2007 à 09:44 | | Répondre
  • Mais le gars il n'a pas compris le film je crois moi j'ai adoré ce film en plus en VO sous-titrés c'est encore mieux ^^
    Je crois que la personne qui a écrit cet article était pas dans son état normal ou est complètement c** ^^ Révolté vous !! tuez-le lol ^^

    Posté par Roger le lapin, 13 avril 2007 à 17:31 | | Répondre
  • Je crois que surtout y a des gars qui sont tellement décérébrés par les trépanations télévisuelles qu'ils pigent pus rien à la vraie vie. Genre un film c'est un film et pas le signe de l'infiltration subliminale de la CIA lepeniste néonazi sarkozyste vraiment méchante (pasque quand même on sent bien le bobo de gauche dans cette critique)? J'suis plutôt d'accord avec toi, j'espère que c'est les 300 qui l'ont sodomisationné. .

    Posté par Carotte, 15 avril 2007 à 20:06 | | Répondre
  • Wééééé, vive heroes !!!!!!!! ^^ Et sinon, pour la critique de 300, j'ai aussi eu l'occasion d'en lire dans le même genre, c'est assez... insuportable !

    Posté par jerome (& roger), 16 avril 2007 à 20:17 | | Répondre
  • Choops >> bon peut-etre un peu poussé mais ca m'a mis en rogne de lire ça...

    Roger >> OU peut-etre qu'il l'a un petit peu trop compris justement, jusqu'à voir des trucs insensés...

    Carotte>> tout a fait

    Jérome>> ah enfin quelqu'un qui me comprend...

    Posté par yoyo, 16 avril 2007 à 21:11 | | Répondre
  • he la faignasse ^^

    merci de venir poster chez moi ce soir... ç'est sympa... pourvu que ton hypnotisme fasse effet la semeine porchaine ... c'est CCP ^^

    Posté par Doo, 20 avril 2007 à 20:37 | | Répondre
  • Moi j'men fous

    Bon, on va commencer par ce qui fache pas... Pour la forme,Franck miller c'est un excellent auteur, Et 300 c'est globalement un très bon péplum, archi kitch mais c'est ce qui fait la force du film.
    Mais maintenant quand on s'interesse un peu au fond, on peut pas nier que le film véhicule une idéologie archi bourinne genre mid-west américain (les sales barbares décadents qu'ont RIEN pour eux) Et ne venez pas me dire qu'il y a aucune revendication derrière, que c'est juste un film d'action : Franck Miller défend justement ce coté là. Tout ça pour dire qu'il y a pasz besoin de conspiration mondiale mpour que le message passe.


    (a part ça je répète que j'aime bien 300)

    Posté par Mr Rouge, 24 avril 2007 à 03:02 | | Répondre
  • Ben alors yoyo, t passé ou???

    Posté par Jerome (& Roger), 26 avril 2007 à 23:00 | | Répondre
  • ici Bientot, mon retour

    Posté par yoyo, 30 avril 2007 à 22:53 | | Répondre
  • Dis t'as encore changé de pseudo ?? tu notais yoyo avant et maintenant tu met Guillaume ... arg xd je suis perdu

    Posté par Doo, 30 avril 2007 à 23:55 | | Répondre
  • Perso, je pense comme Mr Rouge : il faut être aveugle pour ne pas voir que ce film véhicule une idéologie plus que douteuse (raciste et eugéniste).
    Je m'explique (mais je suis pas sûre d'arriver à me faire comprendre): 300, c'est un film épique. Donc, par définition, un film qui fait l'apologie d'un ou plusieurs héros courageux et exemplaires auquel le spectateur souhaite s'identifier... et c'est là que ça commence à me gêner : le héros (censé être un exemple pour le spectateur, je le rappelle) est un type qui rejette tout ce qui est différent de lui (handicap physique ou mental par exemple), qui refuse le dialogue en butant tout ce qui n'est pas de son avis, etc... Bref, un gars intolérant et complètement fermé qui refuse toute discussion entre gens civilisés. Pour moi, c'est lui le vrai méchant du film.
    Et ça m'a choqué parce que je ne m'attendais pas du tout à ça : j'adore les dessins de Frank Miller. J'adore les films épiques, les bastons bien filmées, la mythologie gréco-latine et tous ces trucs. je m'attendais à un truc vraiment bien.
    Et ne venez pas me dire que c'est juste un film : il faut être sacrément naïf (ou de mauvaise foi) pour ne voir qu'un film là-dedans.

    Et pour finir (parce que je ne souhaite pas fâcher tout le monde, hein, j'argumente juste un autre point de vue, c'est tout!) : on peut très bien admirer l'esthétique d'une oeuvre et détester les idées qu'elle véhicule. C'est pas interdit.

    Posté par Veurdjinaïe, 01 mai 2007 à 12:04 | | Répondre
Nouveau commentaire