Commentaires sur #695 - Scandale Equestre

    Mais que voilà un conseil éclairé !

    Posté par Lili Galipette, 24 février 2013 à 18:44 | | Répondre
  • Apprends à connaitre la vie des autres au lieu de dire de la merde ...

    Posté par Gazon, 24 février 2013 à 18:54 | | Répondre
    • La plupart du temps, ça coûte bien moins cher de cuisiner soi-même. De plus, on est sur de ce qu'on mange. Les plats tout préparés sont bourrés de sel et d'autres ingrédients que seuls les doctorants en chimie peuvent connaître.

      Posté par Kaal, 24 février 2013 à 19:22 | | Répondre
      • Pas besoin d'un doctorat, une simple licence suffit... et je ne souhaite à personne de vraiment le savoir, parce que c'est loin de se limiter aux plats préparés. Techniquement parlant, tout aliment transformé est impliqué (colorants, conservateurs, édulcorants et j'en passe), du simple paquet de pain de mie à ta boîte de céréales préférés, la liste est interminable. Et même si tous ces produits sont inoffensifs aux doses consommées (sauf les édulcorants : pires que du sucre et addictifs...), impossible de savoir si un industriel n'en a pas remplacé un par une saleté moins chère qui ressemble à l'originale lors des tests.

        En tout cas l'immolation est franchement honteuse.... au prix de l'essence, tu pouvais te contenter d'une batte de base-ball :p

        Posté par Dr Jeckyll, 25 février 2013 à 00:41 | | Répondre
    • Ah ? De la merde ? Mais encore ?

      En quoi connaitre la vie des autres va changer le fait que cuisiner soi-même sera toujours mieux que d'acheter du tout surgelé ?

      Posté par Guillaume Guedre, 24 février 2013 à 19:43 | | Répondre
  • L'essence et le feu, ça semble un peu raide. Surtout que c'est pas de la bonne cuisine !

    Posté par Kaal, 24 février 2013 à 19:17 | | Répondre
    • J'avoue ! Surtout au prix de l'essence à l'heure actuelle !

      Posté par Guillaume Guedre, 05 mars 2013 à 10:05 | | Répondre
  • Bon, moi-même il m'arrive d'acheter de temps en temps un plat tout préparé (par grosse flemme, par grosse flemme ou par grosse flemme), même si rien ne vaut la vraie bonne cuisine. Mais, le problème numéro un dans cette affaire, finalement, ce n'est ni Findus, ni la viande de cheval, ni même Spanghero... Ce sont les Roumains ! (humourhumourhumourhumour).

    Posté par Haydenncia, 24 février 2013 à 23:06 | | Répondre
  • Je trouve le dessin rigolo en le prenant au 1er degré genre "je caricature et je rigole" et sans chercher à y voir une dénonciation de quoi que ce soit qui serait très injuste et mal réalisée...

    Mais en voyant le commentaire je m'interroge un peu "du tout surgelé" euh... C'est pas parce qu'on prend un plat cuisiné qu'on mange forcément du tout surgelé si ? Ca peut être de l'exceptionnel, ou de temps en temps. Et le corollaire à manger un plat préparé n'est pas "accepter de manger n'importe quoi" ou alors on trouve normal qu'un restau a le droit de tout nous servir ?

    Et puis cuisiner ne nous protège en rien : hier j'ai préparé de nombreux gâteaux. J'ai utilisé de la farine. Comment être sûr qu'il n'y a que du blé dans ma farine ? J'ai acheté des œufs. Comment être sûr qu'ils ont VRAIMENT été élevés en plein air ?

    Bref je prends le dessin comme une grosse farce et je trouve ça drôle

    Posté par sylvainj, 25 février 2013 à 10:29 | | Répondre
    • C'est un raccourci je pense de dire "tout surgelé" ou "plats préparés", pour parler des plats préparés par les grandes chaînes de distribution et non pas les aliments achetés séparéments et chez des producteurs (ou les plats servis au restau).

      Ben si. Il y a des labels pour ça et qui dit label dit contrôles et normes disponibles sur le site du gouvernement, donc transparence.
      Après, oui, c'est parfois plus cher (ça dépend des produits et d'un tas d'autres choses) mais si on veut utiliser des produits sur lesquels on a un max d'infos c'est possible. Certes ça peut demander du temps de se renseigner là-dessus, à moins de bosser dans la filière, mais c'est important de savoir ce qu'on ingère.

      Posté par céki, 25 février 2013 à 12:42 | | Répondre
  • Je me rends compte que le message que je veux faire passer est mal compris, ou peut-être est-ce moi qui me goure d'opinion dans ce débat.

    J'ai eu l'idée de cette bd en entendant tout ce qui se disait dans les médias et autour de moi sur ce scandale Findus / Picard. Ce que je ne comprends pas, c'est bien qu'à CHAQUE FOIS que l'on entend parler d'un scandale alimentaire, tout le monde a l'air de tomber des nues... Comment ? Ce que l'on mange n'est pas vraiment ce l'on croit manger ? Mais enfin, c'est une honte, ma bonne dame ! OGM, viande, produits industriel, surgelés, et j'en passe ! A moins de manger exclusivement ce que l'on produit soi-même, on ne saura jamais vraiment ce que l'on a dans notre assiette, et il faudra faire confiance à l'industrie agro-alimentaire française.

    Bien sur qu'il faut y voir une dénonciation dans cette bd ! Mais ce que je dénonce, c'est la malbouffe, et surtout les gens qui la cautionnent sous prétexte de "manque de temps", "manque d'envie", "tu sais, je rentre tard du boulot, je dois m'occuper des enfants, j'ai pas le temps de faire à bouffer !" Ok, mais ne viens pas te plaindre après dans ce cas !

    J'estime que, à partir du moment où les gens achètent ce genre de produits (et je parle aussi bien des surgelés que des plats préparés), ils en acceptent les "règles". C'est un peu comme quelqu'un qui irait manger à Macdo pour se plaindre après qu'il a mangé de la merde et qu'il n'était pas au courant...

    Alors quoi ? Après, on va aller se plaindre que dans les poissons panés, c'est pas le poisson A comme on croyait, mais le poisson B, ou un mix de poisson C et D ? Soyons sérieux 2 minutes ! Cheval, bœuf, personne n'a fait la différence de toute façon, et le cheval est comestible, à ce que je sache...

    Voila, après, peut-être que j'ai faux sur toute la ligne, surement que cette petite BD ne dit pas bien ce qu'elle a à dire...
    Montrez-moi que j'ai tort, et sinon, d'ici la, on se retrouve pour le prochain scandale alimentaire, car tout le monde aura déjà oublié celui-ci...

    Posté par Guillaume Guedre, 25 février 2013 à 23:12 | | Répondre
    • Pour ma part, j'avais pigé et j'adhère à ton point de vue !
      Mais j'ai une question bonus : l'humour est en option ces jours-ci ou pas ??

      Posté par Lili Galipette, 26 février 2013 à 07:08 | | Répondre
      • @liligalipette : l'humour est ptet en option mais apparemment, lire l'est aussi "Bien sur qu'il faut y voir une dénonciation dans cette bd"

        Donc ce n'est pas seulement de l'humour. D'ailleurs je l'ai dit, il y a un ressort humoristique dans ce dessin qui me plait bien. Ce qui m'énerve justement c'est que le dessin se veut une dénonciation.

        Posté par sylvainj, 26 février 2013 à 16:17 | | Répondre
    • sauf que tu ne dénonces pas la mal bouffe, ou alors mal je crois : demain je vais chez mon boucher acheter un gigot d'agneau que je vais passer 2 heures à préparer avec amour pour l'accompagner d'une purée de pommes de terre bio achetées sur le marché et mixée à la main par mes soins.

      Manque de bol : mon agneau a été nourri aux farines animales et mes pommes de terre ne sont en fait pas bio.

      Conclusion : bah oui bah tu avais qu'à élever la bête toi-même et vivre en auto-suffisance pour ne pas te faire avoir. Tu acceptes les règles du jeu puisque tu n'élèves pas/ne cultives pas toi même alors tu acceptes de manger ce qu'on accepte de te servir avec l'étiquette qu'on décide de mettre.

      Bah non, on peut fustiger la mal bouffe, refuser les plats préparés. Mais dire "bah oui bah si vous mangez des plats préparé, on a le droit de mettre TOUT CE QU'ON VEUT dedans et tant pis pour vous" ça me parait ridicule et absurde.

      Posté par sylvainj, 26 février 2013 à 16:14 | | Répondre
      • Tu as raison sur ton dernier point, le consommateur a bien évidemment droit à être informé et bien informé sur ce qu'il consomme.

        Je pense juste que les abus, les fraudes, les mensonges doivent être bien plus fréquents dans les chaines de grande distribution.

        Posté par Guillaume Guedre, 26 février 2013 à 19:35 | | Répondre
      • Tu as lu ce que je t'ai répondu au-dessus ? Les labels ça existe LA-BELS. C'est fait pour savoir ce que tu achètes si tu ne fais pas confiance à un producteur (ce que je conçois très bien vu ce que j'ai pu voir). Si tu recommences à répondre à côté de la plaque, je vais finir par m'énerver....

        C'est pas normal qu'il y ait n'importe quoi dans les plats préparés mais c'est un fait : on y case ce qu'on n'a pas casé ailleurs. Alors en attendant de faire bouger les choses (par la dénonciation entre autres, comme Gumli), soit t'entres dans le système et t'acceptes de manger ça, soit tu fais autrement et tu apprends à lire les étiquettes et les labels (je répète, on sait jamais, ça finira peut-être par rentrer).

        Posté par céki, 04 mars 2013 à 13:56 | | Répondre
      • Déjà tu te montres ultra naïf sur les LA-BELS... Je ne sais pas ce que tu imagines comme contrôle qualité sur les LA-BELS mais intéresse toi de plus près avant de faire la promotion partout des LA-BELS et tu seras bien déçu

        Mais je suis assez fan de ta vision de choses : soit on achète un produit avec un LA-BEL, soit on accepte qu'une étiquette puisse mentir... J'aime beaucoup.

        Vive les LA-BELS magiques qui protègent la viande de ne pas être ce qui était annoncés


        Donc ma position c'est qu'en matière de nourriture, la transparence c'est la base. Ca n'empêche pas des LA-BELS pour des produits de meilleurs qualité, des AOC... Mais quoiqu'il en soit j'estime qu'il est INACCEPTABLE d'avoir un mensonge sur l'étiquette.

        Bref @céki, j'ai beau ne pas être un organisme public je t'offre un beau label tête à claque

        Posté par sylvainj, 04 mars 2013 à 15:47 | | Répondre
      • Tu as mal lu : je n'affirme pas que tant qu'il n'y a pas de labels, on ment sur les produits. En fait, je parlais de mauvais morceaux qu'on met dans les farces/hâchis ou dans les plats préparés, dont le goût et la qualité importe peu tant qu'il y a l'assaisonnement. Mais à part quelques cas relativement rares, si c'est étiqueté boeuf, ça reste du boeuf (même si c'est un morceau dégueu de boeuf). Il manquerait plus que ça.

        Ensuite pour les labels, dis-moi d'où tu sors ton affirmation sur leur peu de fiabilité. Perso, le semestre dernier, au cours de mes études, j'ai eu quelques cours sur les labels en agroalimentaire et je peux te certifier qu'il y a plusieurs contrôles annuels effectués, et ce inopinément. D'ailleurs, même si je suis plutôt pour le soutien aux petits producteurs locaux, je sais qu'il y a parfois un gouffre entre ceux-ci non labelisés (qui peuvent faire presque n'importe quoi si ça reste discret, car ils sont petits) et les plus grosses exploitations au label d'élevage en plein air par exemple, qui répondent à un cahier des charges strict. Et je parle en connaissance de cause.

        Posté par céki, 05 mars 2013 à 00:24 | | Répondre
      • Je rejoindrais Sylvainj par rapport aux labels, le côté "allez-y, vous pouvez manger sans risque parce qu'on a mis notre beau logo sur la marchandise", je reste sceptique.

        Et si, comme tu le dis, les labels répondent à un cahier des charges rigoureux, d'où viennent ces différences entre les "petits producteurs" et les gros ?

        La encore, j'ai l'impression que l'industrie agroalimentaire française est à 2 vitesses...

        Posté par Guillaume Guedre, 05 mars 2013 à 10:12 | | Répondre
      • Je trouve aussi qu'il faudrait plus de contrôles pour que ça soit totalement fiable, mais les labels apportant des contraintes supplémentaires par rapport à un cahier des charges conventionnel (et des contrôles supplémentaires), à mes yeux ils apportent un plus en matière de fiabilité de ce que l'on mange.

        Ensuite, pour la différence gros et petits producteurs/usines. La fraude n'est pas trop dans leur intérêt quelque soit leur taille, à moins que le gros graisse bien la patte et qu'il ait des "experts" pour masquer ça. Enfin, je sais pas. Je suis pas dans l'agroalim, juste dans une branche parfois proche.
        Les petits producteurs peuvent se dirent d'une agriculture raisonnée ou presque bio, sans l'être vraiment voire du tout, mais attisent la sympathie avec leur côté "authentique". Les gros industriels peuvent faire apposer des logos qui leurs sont propres ou des labels privés qui ont un cahier des charges différent des logos nationaux et européens, mais qui peuvent "tromper" le consommateur. A mes yeux, s'informer est donc primordial, qu'on mange chez des gros ou des petits.

        Posté par céki, 12 mars 2013 à 17:11 | | Répondre
  • heureusement que le logo essence est à l'envers sur la bouteille sinon j'aurais pas compris XD

    Posté par Bulu, 26 février 2013 à 10:17 | | Répondre
  • Non mais après c'est juste marrant que ça soit cette histoire de cheval qui fasse tiquer les gens quand on sait toutes les saloperies qu'on ingère xD
    Honnêtement, c'pas le fait que ça soit du cheval plutôt que du boeuf qui me scandalise le plus (bien que OUI on DOIT être informée de ce qu'on bouffe), y'a bien d'autres saloperies plus nocives que du canasson.
    Moi ce dessin me fait bien marrer perso ça reflète tout à fait le discours ambiant.
    Après ça poussera pas les cons à consommer plus responsablement, juste à faire des runing gags insuportables et à se plaindre plus que d'habitude /o/

    Posté par zoui, 03 mars 2013 à 23:45 | | Répondre
  • J'adors ce truc! Il est trop rigolo quant il fait le bras d'honneur et qu'il dit (merde)
    c'est trop bien!

    Posté par Cyril11, 04 mars 2013 à 14:52 | | Répondre
  • Non seulement je suis d'accord qu'il faut savoir cuisiner un minimum pour savoir ce que l'on mange et pas ingurgiter des plats tous prêts et d'un point de vue artistique j'aime beaucoup tes fonds qui sont d'après photos retouchées je suppose .L'effet est efficace.
    http://ateliermontberon.canalblog.com

    Posté par ateliermontberon, 07 mars 2013 à 22:57 | | Répondre
  • > dans tes dents !!
    J'aime le commentaire de Gaston-à-chaud. Dans ces cas là continue de raconter de la merde parce que ça m'amuse beaucoup.
    (Je viens de découvrir ton site. Très sympa, bravo)

    Posté par Lidwine, 26 avril 2013 à 04:44 | | Répondre
Nouveau commentaire