26 février 2011

La bd dont VOUS êtes le scénariste....

Pirates__1

Que s'est-il passé pour mettre le capitaine dans cet état ? Quelle est cette étrange belette ? Pourquoi les gens de Saint-Etienne s'appellent les Stéphanois ? Autant de questions auquelles c'est à vous de répondre !

 

Aujourd'hui, c'est à vous d'imaginer la suite de l'histoire ! Vous pouvez balancer des idées comme ça (par commentaires), ou me donner le scénario case par case de la prochaine planche (par mail). Je dessinerais l'idée qui m'a le plus plu ! Alors à vos crayons !

Logo_FB  twitter_logo

Posté par Guillaume Guedre à 16:43 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

Commentaires sur La bd dont VOUS êtes le scénariste....

    Une vague idée...

    La Belette Volante n'est pas un navire, contrairement à ce qu’on pourrait croire. C’est un fameux pirate qui porte sur son tricorne une belette empaillée qui semble sur le point de s’élancer dans les airs. D’où le surnom. En vrai, le pirate s’appelle Lucien, mais il a trop honte de son prénom. Il s’est barré de Saint-Etienne quand il avait 15 ans, pour deux raisons : y’a pas la mer et personne ne pouvait lui dire pourquoi les habitants s’appellent les Stéphanois.
    Bref, la Belette Volante, c’est ZE mec à contacter pour monter un coup. Et justement, y’a ce naze de Dick La Patte Folle, un autre pirate, qui vient d’acheter un nouveau bateau. Mais pas le genre rafiot, le genre classe avec des voiles neuves et des canons qui fonctionnent.
    Mais Dick La Patte Folle, il a un équipage de ouf, que des pirates baraqués et super entraînés façon ninjas des mers. Alors faut bien être deux pour lui tirer sa caisse – euh non son galion !
    Notre capitaine acariâtre et ruiné parviendra-t-il à convaincre La Belette Volante de s’associer avec lui ? De toute façon, aucun doute, il fera tout pour l’entuber après l’abordage !

    Posté par Lili Galipette, 26 février 2011 à 17:00 | | Répondre
  • Le capitaine a des troubles psychologiques : il pensait embaucher des membres d'équipages qui n'étaient en fait que le produit de son imagination. Du coup, revenu à la raison au bout de 2 jours, il se retrouve en pleine mer avec seulement son second. Et bon courage pour aller à deux à l'abordage d'un galion...
    Mais tout espoir n'est pas perdu, car le capitaine pourra compter sur l'aide de sa fidèle belette volante (c'est comme un perroquet, sauf que ça a des dents et ça bouffe les cordages au lieu de rester sur l'épaule). Cet animal exceptionnel à le pouvoir de localiser les îles au trésor. En tout cas c'est ce que disait le catalogue de vente par correspondance.

    Posté par Lou, 26 février 2011 à 18:51 | | Répondre
  • @ Lou

    Excellent !! ^^

    Posté par Lili Galipette, 26 février 2011 à 19:08 | | Répondre
  • Le capitaine est très en colère car son second et son équipage ont acheté beaucoup trop de rhum avec l'argent d'un coffre. Mais il reste la fameuse belette volante, super-justicier aux service des plus faibles ou des plus démunis.

    ...

    Posté par Mip, 26 février 2011 à 19:26 | | Répondre
  • Alors déjà, c'est pas la Belette, c'est l'Ablette ! (petit poisson de rivière)
    Rien à voir !

    Posté par Brout, 27 février 2011 à 10:16 | | Répondre
  • -> La raison pour laquelle le capitaine est énervé est le simple fait qu'ils ont acheté du papier toilette top budget simple épaisseur mais que la seule chose qu'ils aient à manger est du chili con carne avec sauce piment extra forte. La côte la plus proche pour en racheter est à 1 000 lieux, en plus le gars chargé des courses n'en a prit que 2 paquets de 12. autant dire que 24 rouleaux de PQ avec une simple épaisseur pour 6 hommes mangeant du chili à foison, en 1 mois, ça va être hard et tout le monde risque de mourir d'asphyxie.

    -> La belette volante est un super héro comme l'homme araignée, sauf que là, c'est une belette. Elle a un costume plein de poils, peut se lécher les couilles, vole en tournant sa queue et a des tendances zoophiles vis à vis des hommes.

    -> Pour les Stéphanois, ce n'est que de la culture générale ! Deux frères -Stéphane et Etienne- ont fondé une ville. Etienne étant mort juste avec la fin de la contruction, son fidèle frère Stéphane décide de nommer celle ci Saint Etienne, car pour lui, son frère était l'homme le plus noble au monde -d'où le "saint"-. MALHEURRRRREUSEMENT ! Stéphane découvrit un peu plus tard qu'Etienne avait sodomisé sa femme et couché avec son chien -celui de Stephane-. Il a même une fois couché avec les deux en même temps, en leur chiant à la gueule. De ce fait, Stéphane ne pu changer le nom de sa ville c'était trop tard mais au lieu d'appeler les Saint-Etiennénois les habitants de saint etienne, il les appela les Stephanois, dans l'éspoir qu'un jour, les gens trouvent ça grave con et qu'on appelle la ville "Stephane".

    De rien, c'est gratuit. (heureusement)

    Posté par Karine, 27 février 2011 à 13:04 | | Répondre
  • Je m'en vais réfléchir à tout ça !

    Posté par Belzaran, 27 février 2011 à 13:55 | | Répondre
  • En fait, les pirates par peur du fisc ont balancé le butin a la mer, ne réalisant qu'apres qu'en tant que pirates ils n'ont pas d'impots à payer....
    Le capitaine précédent s'est suicidé, et le nouveau venu s'imagine en etre la réincarnation.
    La belette volante est le vieux du bateau qui connait toutes les cartes au tresor du monde par coeur.
    Ainsi l'equipage de Branquignoles du capitaine se mettent en route pour une ile perdue peuplée de cannibales....

    Posté par CyranoDeBergerac, 27 février 2011 à 14:26 | | Répondre
  • Ah ! ah ! vous avez tous buggué sur Saint Etienne, alors qu'en fait je m'en fous, ça n'avait rien à voir avec la bd, c'était juste pour la blagounette...

    Y'a des bonnes idées, continuez !

    Posté par admin, 27 février 2011 à 16:49 | | Répondre
  • Le bateau pirate est, en fait, un bateau de dealers de drogue, ils utilisent cette couverture pour ne pas se faire choper à la douane. Le capitaine à été fraichement promu, en effet l'ex capitaine a été disséqué et donné à manger à des ratons-laveur car il n'a pas livré à temps la marchandise au parrain.
    Alors qu'ils étaient en route pour Saint-Etienne, pour livrer la cam à une cellule de passe fraichement montée, l'équipage a fumé tout le matériel. Le capitaine est maintenant ruiné et risque de se faire bouffer par les ratons-laveurs. Mais, Oh joie ! il est vrai que les expériences génétiques entreprises par les chercheurs Chinois ont portées leurs fruits ! Tout le monde sait que les ratons-laveurs n'aiment pas les belettes volantes ! La dernière solution pour que le capitaine ne se fasse pas défourailler est d'aller sur l'île de la belette volante où se reproduisent ces féroces petites créatures. Ils devront se préparer à affronter les sbires de Poupounette la belette-volante la plus sanguinaire du monde, et devront réussir l'exploit de la capturer, pour qu'une fois à Saint-Etienne ils s'en sortent tous vivants...

    Posté par Blushad, 27 février 2011 à 17:52 | | Répondre
  • Oh, et en fait le Parrain s'appelle Ibes, comme ça, ça on pourrait appeler l'histoire " Les Pirates des Cam à Ibes"

    Posté par Blushad, 27 février 2011 à 18:29 | | Répondre
  • chabadabada

    ça fait le 2e concours de 'trouver la suite' que je vois sur un blog. Coïncidence, je ne crois pas!

    Posté par ryzack, 27 février 2011 à 20:35 | | Répondre
  • La bande de tr..Le fidèle équipage du capitaine à balancé toutes les vivres par dessus bords à la place des restes pourris de repas (gg les mecs) et la terre la plus proche est à plus de 2000 milles - loin quoi. Mais heureusement il reste la belette volante..La belette volante est le nom de la seule femme pirate à bord. Malheureusement elle a le sex-appeal d'un hamster et mange l'équivalent en vivre pour 3 personnes. Un pot au feu se fait désirer et avec comme plat principale la belle..ette volante.

    Posté par Loul, 27 février 2011 à 20:48 | | Répondre
  • Stéphane, Estevan, Estienne, Etienne, Estève, Esteban, Stepan, Estepan et d'autres selon les langues et les époques, sont en fait des déformations et variations d'une seul prénom. Stéphanois ou Eiennois, c'est pareil.

    Pour les pirates, le capitaine a crié "A l'abordage" un peu trop tôt, le bateau à aborder était trop loin, les pirates sont tombés à l'eau et se sont noyés. Seul son fidèle second n'a pas sauté parce qu'il ne sait pas nager. Bon, les autres non plus, mais lui le savait. Il est moins con, c'est d'ailleurs pour ça qu'il est le second. Non, je trouve que ça se tient.

    Pour la belette volante, là, j'avoue, je sèche...

    Posté par btr999, 27 février 2011 à 21:37 | | Répondre
  • bédé

    bon... ne sachant pas bien raconter les histoires, je me suis dit que des images valaient bien un beau discours.

    Posté par fabien, 07 mai 2011 à 20:02 | | Répondre
  • bédé

    j'ai oublié l'essentiel. http://www.facebook.com/media/set/?set=a.10150179490004732.318063.759979731

    Posté par fabien, 07 mai 2011 à 20:03 | | Répondre
  • Joli fabien !
    Braveuh !!

    Posté par CyranoDeBergerac, 08 mai 2011 à 16:08 | | Répondre
Nouveau commentaire